Colette Bridier

Colette Bridier est une habituée du charmant manoir de Bourgchevreuil situé juste en face du centre culturel de Cesson-Sévigné dénommé « Pont des arts ». Elle y présente régulièrement ses œuvres récentes dans les deux pièces du rez- de-chaussée. C’était le cas le week-end des 9 et 10 mars derniers. Dans la plus grande salle, les toiles, dans l’autre, les gravures. Il est vrai que la séparation est justifiée, tant, pour le visiteur, un écart s’établit entre les toiles aux grands aplats vivement colorés et les gravures aux traits libres et fins et aux coloris subtils. Et pourtant l’auteure est la même ! C’est à croire que la technique détermine l’expression … ou que pratiquer deux techniques peut exalter deux sensibilités différentes chez le même artiste. Les toiles de Colette sont, pour la plupart, inspirées par des paysages divers qu’elle a vus et qu’elle recompose au gré de son imagination. Les dernières lui ont été inspirées par le désert du Wadi Rum situé en Jordanie. Les gravures, très séduisantes, puisent dans des inspirations variées et explorent jusqu’aux frontières de l’abstraction.

MG